11/06/2006

Claudine Longet

Dans la musique populaire, il est de ces carrières qui sortent assurément de l'ordinaire et celle de Claudine Longet en est le plus bel exemple. Née à Paris en 1942, Claudine part très tôt à la conquête des States où elle est d'abord danseuse à Las Vegas. C'est grâce à son mariage avec le chanteur Andy Williams qu'elle y accède à la notoriété en participant à des émissions de variétés, en jouant notamment aux côtés de Peter Sellers dans le film "The Party" en 1968 et aussi en publiant des albums (majoritairement des reprises - Carpenters, Beach Boys, Donovan, Beatles, Baccharach...) sur A&M puis Barnaby de 1967 à 1972. Après 3 enfants, 1 divorce et 7 albums, Claudine est condamnée en 1976 à 30 jours de prison pour homicide involontaire sur son compagnon, le champion de ski Vladimir Sabich. Elle habite aujourd'hui toujours aux Etats-Unis, dans la plus grande des discrétions... Quelques rééditions et compilations récentes nous rappellent à nouveau combien le filet de voix délicat et élégant de la demoiselle avait le don de magnifier certains standards, aidée qu'elle était dans sa tâche par les meilleurs arrangeurs de l'époque (Tony LiPuma, Nick DeCaro)...

Colours

Claudine Longet : Colours (Lilith 2006 - Import - Original A&M 1968)

L'album "Colours" datant de 1968 est un des derniers à se voir réédité en CD hors Japon et c'est un label russe qui s'y colle (avec un booklet forcément difficile à comprendre même avec son Assimil). Constitué de reprises de Donovan (Colours, Catch the Wind), Simon & Garfunkel (Scarborough Fair), Joni Mitchel ou les Everly Brothers, ce disque a un son volontairement très folk tendance psyché rendant l'ensemble du bouquet assez uniforme et très agréable...

Front

Claudine Longet : Hello Hello, the best of... (Rev-Ola 2005)

Dernière en date des compilations consacrées à Claudine, celle-ci a le mérite de donner un éventail complet et diversifié de sa période A&M (favorisant à raison "The Look of Love" et "Love is blue" ) en 25 chansons parmi lesquelles celles de Carlos Jobim et du génialissime André Popp sont des morceaux d'anthologie. Une introduction idéale à Claudine...avec en prime, un booklet rédigé par l'artiste-même, étonnament sortie de son mutisme, et dont je ne révélerai le contenu qu'en présence de mon avocat...

 

22:12 Écrit par J-M | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

claudine la quintessence, la perfection. saura-t-on jamais ce qui s'est réellement passé avec Sabich? Le mythe veut qu'Andy Williams ait pris le premier avion pour serrer son ex-épouse dans ses bras après le drame.

il y a exactement 10 ans, Dimitri from paris la remettait au goût du jour sur son disque "Sacrebleu".

Écrit par : charter pop | 13/06/2006

Hello. Interesant blog.
Visit my Garden.
Thanks from Spain.

Écrit par : Zârck. | 14/06/2006

Les commentaires sont fermés.