20/11/2006

Mikado forever...

Despite only one official album and some singles, Mikado (1982-1991) is one of the most emblematic acts generated in the whole France pop history. Weirdly however, the band had to wait being famous in Japan before having some recognition in its own country... Mikado, it is firstly Pascale Borel’s inimitable voice, simultaneously sweet and grinded, transforming each syllable into a graceful evanescent moment. Mikado, it is secondly Gregori Czerkinsky’s happy-go-lucky yeasty electro-pop. Let’s remember Mikado story through 3 songs and let’s make this in French hé hé :

 

TWI104
 

Par Hasard” (Les disques du Crépuscule – 1982)

Mikado est fondé en 1982 par Pascale Borel (paroles) et Gregori Czerkinsky (musique). C’est le gourou du Crépuscule Michel Duval qui leur fait signer leur premier single très confidentiel « Par Hasard » et c’est de là que tout partira. Au Japon tout d’abord, où ils remplacent presque « par hasard » Antena au pied levé pour une mini-tournée avec Winston Tong et Durutti Column via le label cousin « Le Crépuscule au Japon ». Grâce à cette tournée et les autres qui suivront, Mikado s’y retrouve vite en haut de l’affiche, finit par signer sur un gros label et y devenir extrêmement populaire.

 

 

nauf

« Naufrage en hiver » ( Non Standard-JP-1984 ; Vogue-FR-1986)

Tandis que le 1er album éponyme sort au Japon en 1984 (avec une pochette de Pierres  et Gilles), Vogue en prend la licence en France et décide de sortir « Naufrage en Hiver » en single, le soutenant par une promotion très active. Le succès est au rendez-vous : concerts, passages en radio et enfin une certaine reconnaissance en France. Suivront une reprise en main par CBS-Sony et la sortie du single « La fille du soleil »

 

 

161358530_M

« C’est le vent » (Unreleased-1990 ; Le Village Vert-FR-1998)

Après 2 enfants et quelques années de pause, le couple Borel-Czerkinsky présente en 1990 les maquettes de nouvelles chansons  pour un second album assez autobiographique où Grégori s’affirme davantage au chant. Sony fait mine de s’y intéresser puis décline. Suite à des problèmes personnels entre Gregori et Pascale, l’aventure Mikado s’arrête en 1991. Le second album ne verra jamais le jour …jusqu’en 1998 où, dans la foulée du 1er excellent album solo de Czerkinsky, le label Village Vert sort « Mikado Forever », une compilation de 23 titres comprenant la quasi-totalité du 1er album, des titres sortis au Japon, en Hollande et en Angleterre de même que des inédits dont certains titres du « second album », comme ce « C’est le vent ».

 

 

Il ne reste plus qu’à souhaiter peut-être que les 2 albums soient (ré)édités intégralement en digipack (on verrait bien Ze records ou Les Temps Modernes), avec pourquoi pas une pochette inédite de Pierres et Gilles pour le second. En attendant, regardons devant nous en continuant à écouter le miraculeux dernier album de Pascale Borel tout en scrutant l’arrivée du prochain Czerkinsky (c’est sûr il nous prépare quelque chose le petit Grégori, foi de Katerine…).

 

Sources :

-Pascale Borel Official Website

-The Crepuscule and Factory Pages

-Pascale Borel interview on lalalala.org

-Tequeno, a Japanese webpage about Mikado

-« Mikado Forever » compilation on « Le Village Vert »

20:57 Écrit par J-M dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.